Les avantages d’une construction CLT

Print this page
Imprimer
Une construction CLT protégée

Les panneaux en lamellé-croisé sont très utilisés en Amérique du Nord pour réaliser des murs, des planchers et pour la toiture. En Europe, c’est un matériau de plus en plus utilisé et en plein essor, une construction CLT a de nombreux avantages.

Qu’est-ce que le CLT ?

Acronyme de Cross Laminated Timber, que l’on pourrait traduire par panneau massif lamellé-croisé, le panneau CLT est constitué de plusieurs couches de bois de résineux (épicéa, sapin, pins…). Ces couches, appelées plis, sont collées perpendiculairement les unes aux autres. Il existe plusieurs épaisseurs de panneaux CLT de 3, 5 ou 7 plis.

Ce procédé se différencie du panneau massif lamellé-collé (CLC) par la disposition des couches. En effet, le lamellé-collé est constitué de plusieurs couches de bois parallèles entre elles.

Impact écologique moins important que le béton

Constitué de bois massif, le CLT est intéressant d’un point de vue écologique. On estime que les émissions de gaz à effet de serre s’élèvent à 180kg de CO2 /m3 pour la construction du CLT contre plus de 500kg de CO2 /m3 pour le béton.

Quand on sait que le secteur de la construction représente 44% de l’énergie consommé en France et émet plus de 123 000 000 de tonnes de CO2/an, il n’est pas négligeable de prendre en compte ce critère.

De plus, l’utilisation du bois de construction permet une consommation plus durable, le bois étant une ressource renouvelable.

Un matériau performant et léger

La stabilité mécanique et la résistance sismique peuvent varier en fonction du nombre de plis et de la structure de l’ensemble de la construction. Ses performances thermiques sont également améliorées : le fait que les plis soient croisés et les panneaux collés entre eux ne laisse pas passer d’air. De plus, il est peu encombrant (son épaisseur varie entre 0,5cm à 5cm) et léger !

Une mise en place plus rapide

Enfin, le panneau en lamellé-croisé est préfabriqué et découpé en usine en fonction des besoins. Si la préparation des plans doit être minutieuse, une fois réceptionné, le montage du bois de construction est – presque – un jeu d’enfant !

Contrairement au béton qui demande un temps de séchage, le panneau en lamellé croisé permet d’enchaîner le montage (pose des murs, des fenêtres, de la toiture…) sans attendre.

Une réduction du temps de construction non négligeable, appréciée à la fois des artisans et des clients !

La règlementation des panneaux CLT

Selon sa fonction et sa localisation dans la construction, l’élément en CLT doit être utilisable dans des conditions correspondant à une classe d’emploi définie en fonction des risques d’attaques biologiques (insectes et champignons). En général, les ouvrages en CLT doivent être conçus en classe d’emploi 1 ou 2 selon la norme européenne NF EN 335 : Durabilité du bois et des matériaux dérivés du bois – Définition des classes d’emploi.

  • Classe 1 : intérieur, pas d’humidification, uniquement risque d’insectes. Ex: parquet
  • Classe 2 : intérieur, risque d’humidification accidentel/temporaire, risque d’insectes/ champignons. Ex: structure

Le concept AXIL CLT SYSTEM permet de teinter et de protéger durablement les ouvrages en CLT.